Etats-Unis: 12 Africain.e.s Américain.e.s LGBT remarquables pour ce Black History Month

This post is also available in: Anglais

Le Black History Month vient de débuter aux Etats-Unis

Nous vous présentons 12 leaders afro-américain.e.s – des auteur.e.s , des activistes, des politiques, des performers, des leaders d’opinion et des responsables du changement, qui sont les Marsha P. Johnsons et Bayard Rustins d’aujourd’hui. Chacun d’entre eux et chacune d’entre elle réécrit l’avenir de toute notre communauté avec le travail indispensable qu’ils et elles font tous les jours.

1. Tiq Milan

Tiq Milan
Tiq Milan est un défenseur des droits humains depuis plus d’une décennie, publiant des articles dans des publications comme Rolling Stone, The New York Times et The Source pour n’en citer que quelques-unes. Il voyage beaucoup, parlant dans de nombreux collèges et universités sur des questions importantes traitant de l’identité de genre. « La plus grande préoccupation de ma mère quand j’ai fait ma transition était qui va m’aimer comme je suis », a confié Milan à  Ted Talk avec son épouse Kim Katrin Milan. «Est-ce que le fait d’être trans m’a empêché d’être amoureux et monogame parce que j’étais né soit disant dans le mauvais corps? Mais c’est ce type de structuration qui doit être repenser pour laisser entrer l’amour. Mon corps ne m’a jamais trahi et mon corps n’a jamais commis de tort. C’est cette pensée binaire restrictive sur le genre qui disait que je n’existais pas. Mais quand nous nous sommes rencontrés, elle m’a aimé pour exactement ce que je suis.  »

2. DeRay Mckesson

DeRay Mckesson,

L’activiste DeRay Mckesson a été un chef de file dans le mouvement « Black Lives Matter » depuis ses débuts. Il a commencé un discours mardi dernier [début du Black History Month] en expliquant que les gens ont besoin de mettre de côté le langage et doivent se concentrer sur la pureté des idées comme l’égalité des chances. « Nous devons réfléchir à la façon de garder l’idée pure, même si les mots changent. Les idées sont ce qui compte « , at-il dit. « Les gens qui sont généralement d’accord avec les mêmes idées ont parfois besoin de sacrifier les mots. Quand on pense que le KKK devient progressivement l’alt-right [droite alternative américaine], on voit que les idées sont toujours les mêmes, même si leur expression est différente.

3. Sharron Cooks

Sharron Cooks
La seule femme trans de couleur déléguée à la Convention Nationale Démocratique, Sharron Cooks, est une figure politique très visible qui défend les personnes marginalisées au sein de la communauté LGBTQ. Grâce à cela, elle a été invitée à parler par les organisateurs à la Marche des Femmes à Philadelphie. Avec son travail, elle espère inspirer d’autres personnes trans pour joindre le processus politique. Elle a expliqué à  Pop Sugar: «C’est important parce que nous n’entendons pas la voix de personnes comme les personnes trans dans la communauté, et si les législateurs n’entendent pas leurs voix, nous n’aurons pas d’équipements publics appropriés ou des législations fédérale et étatique contre la discrimination trans.  »

4. Les Fabian Brathwaite

En ligne et en version papier, Les Fabian Brathwaite continue à écrire les mots parmi les plus authentiques pour explorer les personnes queer de couleur dans la culture pop. En tant que rédacteur en chef à Out et journaliste pour plusieurs médias comme NewNowNext, The Advocate et The Tenth,  il continue à publier ces récits importants et à les mettre en vedette à ces grands médias. Vous pouvez retrouver son article sur Moonlight qui fait la  dernière couverture de Out.

5. Nadine Smith
Nadine Smith

Nadine Smith est co-fondatrice et PDG de Equality Florida , la plus grande organisation de Floride dont l’objectif est de mettre fin à la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Ancienne journaliste primée, Nadine faisait partie de la réunion historique qui s’est tenue [dans les années 90] dans le bureau ovale avec le président Clinton, la première rencontre entre un président en exercice et des leaders communautaires LGBT. Après le meurtre de masse au Pulse Nightclub à Orlando, Equality Florida a créé une collecte de fonds en ligne pour les victimes qui a recueilli près de 8 millions de dollars de plus de 119 000 contributeurs dans 120 pays.

L’éducation est une question extrêmement importante pour Smith. «L’autre domaine qui, je pense, devrait être au top de notre programme, si nous voulons déraciner la haine et la peur, c’est au cœur de cette discrimination et de cette violence que nous devons nous concentrer sur les écoles», a-t-elle déclaré au Huffington Post.

«Nous devons cesser d’avoir la note la plus basse possible, c’est-à-dire que les collégiens qui vont à l’école ne doivent pas être agressés physiquement, verbalement et terrorisés émotionnellement. C’est le moins que nos écoles devraient faire. Mais nous devons viser plus haut. Nous devons créer un environnement éducatif où la dignité et le respect de la différence sont intégrés. Où les jeunes LGBT peuvent non seulement aller et s’attendre à ne pas être harcelé.e.s, mais peuvent aller et s’attendre à s’épanouir et il ya des modèles pour cela et nous avons besoin d’y investir maintenant.

6. Malcolm Kenyatta
Malcolm Kenyatta

Comme Cooks, Malcom Kenyatta a également été rendu plus célébre pendant la saison électorale. Kenyatta travaille actuellement pour la Chambre de Commerce pour le Grand Philadelphie. Lorsqu’une vidéo est apparue  l’année dernière montrant un propriétaire de bar gay local qui utilisait le  n-word, Kenyatta est devenu l’une des voix les plus fortes sur le racisme dans la communauté LGBT.

« Ce n’est pas seulement une vidéo », a déclaré Kenyatta à  Pride.com . « Ce n’est pas seulement un propriétaire de bar ou un bar à un moment donné. Il s’agit d’une culture qui sépare encore certains qui sont considérés comme plus normal que certains autres. Nous avons une profonde responsabilité en tant que communauté qui comprend la discrimination et qui est traitée comme différente pour simplement être qui nous sommes. Nous avons une grande responsabilité de ne jamais infliger cette douleur ou cette discrimination à quiconque.  »

« Je pense que les gens y prêteront attention », dit-il. « Cela va être un catalyseur de conversations sérieuses pour éliminer le cancer du racisme et de la discrimination dans notre communauté ».

7. Tarell Alvin McCraney
TARELL Alvin MCCRANEY

Tarell Alvin McCraney a écrit des œuvres fortes pour la scène depuis de nombreuses années, mais c’est son projet d’école de théâtre Moonlight Black Boys Look Blue   qui l’a mis au devant de la scène.. Cette pièce a été adapté au cinéma avec Moonlight, qui a su captiver les publics homos et hétéros. Il vient d’être nommé nouveau président du département d’écriture dramatique à Yale. Il était également présent dans notre liste des 100 intriguing LGBTs à suivre en 2017.

8. Alexandra Gray
alexandra gray

Cette actrice et chanteuse transgenre de 26 ans était également sur notre liste de 100 intriguing LGBT’s  cette année. Vous pourriez la reconnaître à partir de son rôle d’Elizah, l’adolescent trans suicidaire de la série dramatique d’Amazon Transparent. Elle est également apparue dans le drame médical CBS Code Black et a joué le pionnier des droits transsexuels Marsha P. Johnson dans l’épisode consacré à Stonewall de Drunk History . « J’aime jouer des personnages trans, parce que je peux aider à partager des récits qui peuvent faire prendre conscience des vies trans », a-t-elle déclaré à GLAAD, ajoutant qu’elle aimerait également aborder certains rôles non trans. Au cours de l’année à venir, vous la verrez apparaître dans la minisérie sur les droits LGBTQ de Dustin Lance Black,  When We Rise.

9. George C. Wolfe
George C. Wolfe

Le dramaturge récompensé aux Tonys et réalisateur George C. Wolfe a été un leader visible dans la communauté LGBT depuis un certain temps. En 1993, il remporte un Tony Award pour avoir dirigé la production originale à Broadway de Angels in America et en a remporté un autre en 1996 pour Bring in ‘da Noise / Bring in’ da Funk. En 2013, il rentre à l’American Theater Hall of Fame. L’année dernière, il a remporté un Native Son Award, qui rend hommage aux réalisations des gais noirs dans les médias, le divertissement et l’activisme social.

10. Raquel Willis
Raquel WIllis

Raquel Willis est auteure, journaliste et activiste basé à Oakland, en Californie. Elle est récemment devenue chargée de la communication pour le Transgender Law Center. Elle est co-animatrice pour le podcast Black Girl Dangerous et elle a parlé à la Marche des Femmes à Washington DC «Aujourd’hui, je suis ici comme une femme queer transsexuelle noire d’Augusta, en Géorgie», a-t-elle parlé. Mais je suis plus que ces étiquettes. Je suis aussi une fille, une soeur, une tante, une amie, une amoureuse, un être humain, une féministe. Et bien que je sois heureuse d’être ici maintenant, c’est désespérant que des femmes comme moi aient été inclues dans cette marche in extremis. Les femmes trans de couleur comme Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera ont craqué l’allumette du mouvement LGBTQIA  mais ont été rapidement écartées. »

11. Keith Boykin
Keith Boykin

Keith Boykin est un présentateur américain, auteur et commentateur politique sur CNN. Ancien assistant à la Maison Blanche du temps du président Bill Clinton, il a été président du conseil de la National Black Justice Coalition, une organisation de défense des droits civiques et contre l’homophobie basée à Washington, dont il a été cofondateur. Il continue d’être une voix écoutée dans le domaine de l’information. « Ce n’est pas grave si Neil Gorsuch est nommé [à la Cour suprême]. Merrick Garland l’a été, aussi. Confirmé Gorsuch récompenserait l’obstruction sans précédent du Parti Républicain », a-t-il répondu après la nomination par Donald Trump à la Cour suprême, mardi.

12. Jarrett Hill
Jarrett Hill

Jarret Hill était dans un Starbucks et écoutait le discours de Melania Trump quand il s’est rendu compte que c’était le même discours que Michelle Obama avait prononcé en 2008. Il est un contributeur pour The Hollywood Reporter et l’hôte de « Countdown to Election Night With Jarrett Hill. » Nous espérons qu’il saura être le chien de garde dont nous aurons besoin pour les nombreux discours des Républicains et de Trump à venir.

 

Nous faisons tous nos efforts pour rester un espace inclusif pour la communauté LGBTQ dans son ensemble et nous avons pris la difficile décision de retirer un individu de notre liste de leaders de la communauté afro-américaine. Nous croyons que notre liste actuelle reflète maintenant les meilleures valeurs de notre communauté.

Traduction: Christophe Martet