Un lutteur pro fait son coming out bi après avoir posté une vidéo avec son adorable boyfriend

This post is also available in: Anglais Espagnol

Le lutteur professionnel Anthony Bowens ne s’attendait pas à faire son coming out comme bisexuel. Il s’est ensuite retrouvé en train de filmer une vidéo durant laquelle son copain l’a accidentellement outé.

Au lieu de la supprimer, ils ont décidé de la poster. Pour Bowens cela a été le début de son parcours de sortie du placard en tant qu’homme bi dans le milieu de la lutte professionnelle.

Dans une nouvelle tribune pour Outsports, le sportif de 26 ans se confie sur son rapport au coming out. « Depuis le lycée, je savais qu’il y avait quelque chose de différent. J’ai commencé à remarquer que lorsque je voyais un couple marcher dans la rue, je pensais à quel point attrayant le gars et la jeune fille étaient attirants. C’est devenu encore plus présent à la fac et je me suis retrouvé avec une vie amoureuse compliquée.  »
Anthony BowensAnthony Bowens«Naturellement, être ouvertement bisexuel [dans la lutte] pourrait être perçu comme un problème», ajoute Bowens. « C’est ce qui m’a retenu d’en parler, sauf à quelques-uns, depuis que j’ai commencé à lutter en tant que pro il y a cinq ans. Il a fallu une vidéo sur Youtube pour me faire comprendre que sortir du placard n’était pas le problème que je pensais. « Trois mois après le début de sa relation avec son petit ami Pavano, le couple a téléchargé une vidéo sur la chaîne Youtube de Pavano intitulée « The Laughing Challenge », où Pavano a décrit Bowens comme son petit ami.

« La vidéo a été très sympa à faire, mais je craignais que quelqu’un du monde de la lutte tombe dessus et apprenne mon secret. J’ai quand même décidé de la laisser en ligne. « Lentement, les amis et les coéquipiers ont commencé à expliquer à Bowens qu’ils avaient vu la vidéo et que c’était OK qu’il soit bi. Cela a poussé Bowens à sortir officiellement du placard en janvier à tout le monde.

Sur Facebook, Anthony Bowens a posté:

« La réponse a été hyper positive – 986 likes et plus de 200 commentaires, tous positifs, seulement très peu de gens m’ont supprimé comme ami », se souvient Bowens. « Je ne pouvais pas m’empêcher de pleurer en laissant derrière moi toutes ces années de stress, d’anxiété et de peur du jugement. C’était la meilleure décision que j’avais jamais prise. » »Je ne peux même pas commencer à vous dire à combien de personnes j’ai parlé au cours de ces années qui se cachent et se censurent par peur d’être jugées. Si je peux convaincre au moins une personne de dépasser leurs difficultés à travers mon parcours ou convaincre au moins une personne de vivre leurs rêves, cela en vaut la peine pour moi. Le parcours et le combat ne font que commencer!

Suivez Anthony Bowens sur Instagram ici.

Photo :  Yasmeen Andersen
Traduction: Christophe Martet