Ce comédien gay est devenu un « beau mec d’Instagram » pour une semaine

This post is also available in: Anglais Espagnol Portugais Thaï Chinois traditionnel

Matt Grote, un comédien gay de New York, a décidé de jouer le rôle d’un « beau mec d’Instagram » sur le réseau de partage photo. Il a expliqué son expérimentation et ce qu’il en a retenu sur Medium:

ll a écrit: « Donc, principalement pour rire, et aussi pour me vanter puisque j’ai vaguement des abdos en ce moment, j’ai décidément de devenir un « Instagram boy ». J’ai posté uniquement des photo torse nu pendant une semaine, en rajouté une série de hashtags idiots pour garder l’expérimentation sur le territoire de la comédie.

« Ca vient d’un profond ennui », m’a-t-il expliqué sur Facebook. « Je venais de perdre un peu de poids (j’avais gagné quelques kilos lors de vacances et je me suis retrouvé un peu plus maigre que d’habitude vu que j’étais sur ma lancée), et j’ai voulu parodier la culture du selfie. Et je voulais ensuite écrire sur le sujet pour m’attarder un peu sur l’expérience. Et justifier auprès de mes amis pourquoi j’étais nu sur Instagram. »

Matt Grote indique que ses vacances au pays de la vanité ont bien fonctionné, puisqu’il a obtenu plus de likes que d’habitude – certains venant d’amis qui se moquaient, mais d’autres venant d’hommes gay qui faisaient la même chose.

Il a écrit:

Ce qui était plus intéressant c’était la source de l’attention. Chaque photo récoltait en moyenne 60 likes, alors que mes posts habituels (des images idiotes et des affiches de spectacles comiques) en obtiennent en général une vingtaine. La moitié provenait d’amis, mais l’autre moitié provenait d’autres hommes gay qui faisaient la même chose que moi, peut-être avec un peu moins d’ironie (c’est toujours de l’ironie même si j’ai apprécié l’attention!)

« Est-ce qu’être un homme gay sur internet est un open mic de plus, mais seulement pour ceux qui peuvent faire le plus de cardio avec la meilleure lumière? », se demande-t-il. « Je me dois de questionner ce que nous voulons. Nous voulons être des mannequins? Ou leurs cousins proches, des escorts? J’ai envie de dire que ce n’est pas comme ça qu’on y arrive, mais même des mannequins professionels ont liké mes posts et oui, je m’en vante absolument! »

La visibilité de Matt Grote offre aussi un point de vue qu’on ne voit pas habituellement, qui lutte contre ces normes corporelles auxquelles en tant que gays nous sommes habitués. Les réseaux sociaux renforcent ces pressions, parce que c’est facile de suivre un tas de mecs sexy avec de beaux corps, qui nous rappellent constamment que nous n’arrivons pas à leur cheville.

Dans son article Grote témoigne de ses conflits avec son corps, une lutte que beaucoup d’hommes gays partagent.

« Comme beaucoup de gay, j’ai une… on va dire relation compliquée avec mon corps », explique-t-il. Mais c’est aussi assez simple: je le critique trop. (…) J’ai grandi en surpoids et je suis resté gros jusqu’à mon coming-out. Prendre du poids c’est retourner dans le placard, fermé à l’amour et à la vie. »

Grote m’affirme: « Surtout, je veux insister sur le fait que critiquer son corps est largement répandu et c’est une chose que nous devons accepter sur nous-mêmes et à laquelle nous devons donner moins de crédit. Personnellement, ça m’a toujours rassuré de savoir que d’autres personnes ont le même problème que moi, donc je voulais que ça sorte. »

Mais Grote me dit aussi que s’il a eu plus de likes en ligne, il n’en a pas eu autant dans la vraie vie. « Recevoir l’attention d’étrangers est une super sensation mais ça se révèle frustrant en fin de compte. C’est comme manger un bonbon alors que vous voulez un burrito. »

Grote conclut son texte en écrivant: « Donc voici ce que j’ai appris de ma semaine comme « Instagram boy »: c’est sympa de recevoir des compliments de la part d’étrangers, mais cela ne peut pas être un objectif si l’on cherche une vie satisfaisante. Si tu veux être être heureux, trouve toi un homme qui te fera de bons dips aux épinards. Leurs câlins sont meilleurs (et puis apprends à t’aimer, mais les dips aux épinards sont meilleurs et comparables) ».

Pour suivre le « beau mec d’Instagram » Matt Grote, c’est par ici