Brésil: Une mère poignarde à mort son fils parce qu’il était gay

This post is also available in: Anglais

C’est une histoire bouleversante. Selon Fox News, une mère brésilienne a reconnu avoir fait appel à deux hommes pour tabasser son fils puis l’a elle-même poignardé à mort. La raison? Simplement parce qu’il était gay.

Le 29 décembre dernier, Tatiana Lozano Pereira a attiré son fils de 17 ans, Itaberli Lozano, chez eux. Après l’avoir chassé de la maison après une dispute, Pereira a prétendu qu’elle a voulu faire la paix avec son fils et l’a accueilli au foyer. Au lieu de lui offrir la réconciliation promise, elle avait engagé deux «voyous» qui l’attendaient à son arrivée; la mère les avait embauchés pour le frapper et lui «apprendre une leçon».

Après avoir décidé que ce n’était pas assez, elle a ordonné aux deux adolescents de le tuer. Ils ont refusé. Elle a pris le couteau elle-même et a poignardé son fils à mort.

Avec l’aide de son mari (le beau-père du garçon), ils ont porté le corps dans un champ près de l’autoroute José Fregonezi à Cravinhos et l’ont brûlé. La grand-mère du jeune homme (chez qui il vivait) a rapporté sa disparition et a commencé à soupçonner la responsabilité de la mère. Les autorités ont découvert le corps carbonisé de l’adolescent le 7 janvier.

L’oncle de la victime, Dario Rosa, pense  que Pereira a tué son fils parce qu’elle ne pouvait pas accepter qu’il était gay. Cependant, Pereira prétend qu’elle l’a fait à cause de la drogue.

Traduit du portugais, les informations  du site UOL:

Dario Rosa, l’oncle de l’adolescent, a nié que Itaberli ait pris de la drogue et pense que le fait qu’il était gay était la raison principale de l’acte de sa mère.

«Il avait un emploi, il était très poli, il ne se disputait jamais avec personne, il avait seulement des problèmes avec sa mère, qui n’acceptait pas qu’il était homosexuel», at-il dit.

«Une mère doit aimer son fils, pas le tuer. La famille est déchirée, il sera difficile de s’en remettre», confie l’oncle.

Quand on lui a posé la question, l’avocat du couple a affirmé que la mère a nié toute connexion entre l’orientation sexuelle de son fils et le crime. « Le problème qu’elle a eu avec lui a été les menaces qu’il a faites et son comportement à cause de la drogue. Elle a des photos avec lui et des amis gay, mais il a changé à cause de la drogue et a commencé à menacer tout le monde », a-t-il dit.

Lorsque nous avons googlé « Itaberli Lozano », nous avons trouvé une vidéo de ce qui ressemblait au corps brûlé du garçon. Nous ne partageons évidemment pas cela. Cette vidéo et toute cette histoire sont un rappel terrible de l’homophobie effrayante qui existe encore dans ce monde.

Repose en paix Itaberli.

Traduction: Christophe Martet