l'homosexualité britannique

Près d’un britannique sur trois pense encore que l’homosexualité est un choix

Un sondage sur YouGov montre que près d’un britannique sur trois croient encore que le fait d’être homo est une façon dont certaines personnes choisissent de vivre.

En revanche, un peu moins de la moitié des Britanniques (49%) croient que les gens sont nés gays ou lesbiennes. Mais 3% croient que c’est le résultat de l’éducation d’une personne. Les 17% restants sont sans opinion.

YouGov avait posé la même question aux États-Unis en 2014. La répartition était beaucoup plus égale entre ceux qui croient que les gens sont nés gays (41%) et ceux qui pensent que c’est un choix (37%).

Attitudes démographiques

Pour les Britanniques, l’âge d’une personne a été un facteur clé de son attitude à l’égard de l’homosexualité. Les moins de 25 ans sont les plus susceptibles de penser que les gens sont nés homosexuels (59%). Ce chiffre tombe à 50% pour les 25-49 ans et à 45% pour ceux de 50 ans ou plus.