crimes de haine Angleterre pays de galles

Les crimes de haine homophobes sont en nette augmentation en Angleterre et au Pays de Galles

Le ministère de l’intérieur britannique a publié des nouvelles données hier qui montrent que les crimes de haine homophobes déclarés sont en nette augmentation en Angelerre et au Pays de Galles. D’après les statistiques annuelles des crimes, 7194 crimes de haine à raison de l’orientation sexuelle ont été enregistrés en un an entre 2015 et 2016 financial year. PinkNews a fait le calcul, cela correspond à 20 par jour.

La police semble prendre ce sujet à bras le corps. Récemment elle avait lancé un appel à témoins suite à un crime de haine lesbophobe survenu dans la banlieue de Londres.

A Londres, la police a enregistré 1884 crimes de haine homophobes durant cette période, et la police du Grand Manchester en a enregistré 494. D’autres organismes comme la police des trains (British Transport Police) a rapporté 203 incidents. Les crimes de haine transphobes s’élèvent à 1428 durant cette période et ce chiffre (très élevé) reste cependant stable.

Tous types de crime de haine réunis, 62518 incidents ont été déclarés pendant 12 mois, ce qui correspond à une augmentation de 19%.
Le bureau de la statistique explique que cette augmentation serait due en partie à la « plus grande prise de conscience sur les crimes de haine » et sur la « volonté des victimes de porter plainte ».
Mais Brian Paddick, qui occupe le poste de ministre de l’Intérieur dans le cabinet fantôme, qui est lui-même gay, a déclaré qu’il était « convaincu que la montée du populisme et du nationalisme créé un climat qui encourage les attaques contre les personnes vulnérables. Ces attaques ne sont pas uniquement motivées par le racisme ou la religion, elles incluent des attaques homophobes et des attaques contre les personnes handicapées. »
Nombreux sont celles et ceux qui voient dans le vote du Brexit et la campagne populiste qui l’a précédé une explication à cette augmentation des crimes de haine, tous types confondus.