canal+ homophobe CSA

Le CSA met en garde Canal + après la diffusion d’un chant homophobe des supporters de l’OM

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a adressé une mise en garde à Canal + après la diffusion d’un chant homophobe des supporters de l’OM le 5 février 2017 dans l’émission J + 1 .

Dans cette séquence, on peut voir le journaliste Julien Cazarre reprendre avec dérision ce chant homophobe le visant.

C’est Rouge Direct, un collectif lanceur d’alerte pour dénoncer l’homophobie dans le sport, qui avait alors alerté le CSA.

Le 28 juin dernier, les sages ont donné raison au collectif et adressé une mise en garde à Canal + pour le motif suivant:

« … le caractère homophobe du chant des supporters était avéré et [que] sa diffusion, sans aucune distance, risquait de blesser des personnes et pouvait, perçue au premier degré, être de nature à nourrir des préjugés homophobes dans le sport. »

« Cet avis nous satisfait particulièrement car une Haute Autorité reconnait le caractère homophobe de ces chants de supporters récurrents dans les stades depuis des années. », commente Rouge Direct sur son site.

Silence des autorités

Et le collectif de dénoncer le silence des autorités: « A quelques jours de la reprise du Championnat de France de football, ce recadrage du CSA est très important car il rend encore plus incompréhensible et inacceptable l’inertie et le silence des instances concernées (Ministère des Sports, LFP, FFF, Dilcrah) par les faits d’homophobie dans les stades. »

Unicorn Booty avait interrogé Julien Pontes, l’un des membres de Rouge Direct (et ancien du Paris Foot Gay) en janvier dernier. Il nous confiait alors que deux autres exemples de chants homophobes avaient inspiré la création du collectif.

« Aucune sanction n’a été prise par la Ligue de football après les chants homophobes entendus au Parc des Princes le 11 décembre dernier («Les Niçois, c’est des pédés, c’est des pédés») ou ceux des Marseillais le 8 janvier incitant à «tuer ces pédés de Toulousains», écrivions-nous en janvier dernier.

Canal + appartient au groupe télévisuel du même nom, dirigé par Vincent Bolloré, qui possède également la chaîne C8, condamnée récemment à une amende de trois millions d’euros pour le canular homophobe de Cyril Hanouna diffusé dans l’émission Touche pas à mon poste.