Dieu n’a pas de genre: l’Eglise suédoise cesse ses références à Dieu en utilisant le masculin

This post is also available in: Anglais Espagnol

Si vous avez toujours trouvé qu’il était étrange que Dieu soit toujours représenté par des pronoms masculins alors qu’il semble bien plus grand que cela, l’Eglise suédoise est d’accord avec vous. Fin novembre, l’Eglise a décidé de cesser de se référer à Dieu en utilisant « lui » ou « le Seigneur ». Cependant lorsque le genre de Dieu est en question, personne n’est convaincu que Dieu n’est pas masculin.

Le 23 novembre, les 251 membres de l’instance dirigeante de l’Eglise suédoise ont pris la décision de se référer à Yahvé en tant que « Dieu » et de rejeter l’utilisation des pronoms ou noms masculins comme « Il » ou « le Seigneur ». Voici ce qu’a déclaré la porte-parole de l’Eglise suédoise Sofija Pedersen à propos du genre de Dieu:

« Nous parlons de Jésus Christ, mais en certains endroits nous avons remplacé l’expression « il » par « Dieu ». Nous disposons dans la prière de plusieurs options qui sont plus neutres que d’autres en terme de genre. »

RELATED | l’Eglise sud-africaine rejette la fille de Desmond Tutu

L’archevêque Antje Jackelen, actuellement à la tête de l’Eglise, a soutenu cette décision. Elle a été élue en 2013 en tant que première archevêque de sexe féminin. L’archevêque Jackelen a déclaré, « Théologiquement, par exemple, nous savons que Dieu se trouve au-delà de nos considérations de genre. Dieu n’est pas humain ».

Elle n’a pas tort. En hébreu il n’existe aucun pronom personnel neutre. Ainsi, puisque dans le texte original Dieu est désigné par des pronoms masculins, c’est aussi le cas dans nos livres par exemple. En hébreu le mot « animal » est féminin — donc chaque fois que l’on se réfère à un animal on utilise le pronom « elle », comme si ce « elle » était indépendant du genre réel de l’animal.

Même l’Eglise catholique s’accorde sur le fait que Dieu n’a pas de genre — même si elle continue d’utiliser des pronoms masculins. Le catéchisme nous dit « Dieu n’est ni homme ni femme: il est Dieu. » (L’Eglise suédoise est luthérienne.)

RELATED | Vue sur le pas-si-secret lobbw gay du Vatican

Selon l’archevêque Jackelen, cette modification de langage était déjà en discussion depuis 1986.

Ce changement a ses détracteurs. Christer Pahlmblad, professeur de théologie associé de l’université de Lund en Suède a déclaré que ce changement « [déstabilisait] la doctrine de la Trinité ainsi que la communion avec les autres Eglises chrétiennes ».

Il a également ajouté: « Ce n’est vraiment pas très intelligent que l’Eglise suédoise se fasse connaître comme l’Eglise qui ne respecte pas notre héritage théologique commun ».

Cependant, la tradition est-elle une excuse suffisante pour utiliser un langage imprécis?

Le changement sera officiellement effectif le 20 mai prochain lors de la fête de Pentecôte.

Photo de l’archevêque Antje Jackelen parJan Norden, fournie par l’Eglise de Suède