10 fabuleuses drag-queens parisiennes à suivre absolument

La nouvelle génération de drag-queens parisienne, née avec RuPaul’s Drag Race s’installe de plus en plus dans le paysage de la vie nocturne de la capitale. Parmi elles, Hornet a retenu 10 queens à suivre absolument.

Veronika Von Lear

Avec pas moins de six drag-daughters, deux drag-grand-daughters, Veronika von Lear est à la tête d’une véritable dynastie drag. Performeuse, chanteuse, elle a animé la soirée Le Boudoir von Lear.

 

Cookie Kunty

IN/FERNO 🔻 part. 2 hair and photo by @jeanbaptiste.santens 💛#hausofkunty #dragparis #frenchqueen #parisdragqueen #dragqueen #dragshow #mua #photoshoot #dragperfection #makeup #drag #klubkid #gay #gayguy #queer #clubkid #klubkid #festival #clubqueer #instadrag #instagay #rpdr #rupaul #rupaulsdragrace #qwerrrkout #lookhttq_ #hailtothequeens #kryolanofficial #maccosmetics @hailtothequeens @qwerrrkout @heyqweentv @kryolanofficial @maccosmetics @dragaholic @dragcoven @rupaulsdragrace @thedragbible @dragxqueens @thedragseries @dragofficial @malemuas @stylistmagazine @welovequeens @official_clubkids_and_more @wowreport @thegaylocals @welovequeens @localqueenpdx @dragqueens5000 @kingsqueensofficial @ill.muse @nyxcosmetics_france @localqueenpdx

A post shared by Cookie Kunty (Romain Eck) (@cookie_kunty) on

L’une des reines du maquillage de la scène parisienne. Hôtesse de la soirée #Jeudibarré au Street Art’ Bastille et ambassadrice France de Drag Queens United.

Keiona Revlon

🔥I don't Feed Negativity ☄️ #body #fashion #dragqueens #drag #dragqueen #legsfordays #redhead #makeup #performance

A post shared by Mother Revlon Paris Chapter 👸🏾 (@keiona.mitchell) on

Keiona est une figure de la scène voguing parisienne. Ne la provoquez pas dans une battle de danse, elle vous détruira, un dip à la fois.

Nomai Nomai

Nomai se définit davantage comme club kid que comme drag queen, mais regrette que ces deux mondes ne se croisent pas davantage. D’une créativité sans borne, elle conçoit elle-même ses tenues incroyables, inspirée par Grace Jones, les tops Iman, Katoucha, Naomi Campbell ou les femmes africaines. On la croise aux soirées Grand Hotel, ou sur de nombreuses scènes européennes, etc.

Calypso Overkill

La vainqueure du premier Dragathon est une performeuse de choc, plus fierce tu meurs. Qui s’y frotte risque fort de s’y piquer.

Le Filip

Les performances de Le Filip sont toujours aussi sexuelles que drôles. Elle a aussi une chaîne Youtube, où elle vous explique notamment comment faire une pizza en drag (et c’est fascinant).

 

Mirage

Vainqueure du dernier Dragathon. Organisatrice et hôte avec sa fabuleuse consoeur Sativa Blasée de la soirée Drag Me, à la Mutinerie. Ses inspirations tournent autour des « Magical Girls » de l’animation japonaise, des personnages de jeux video mais aussi de la mode et la pop culture.

Enza Fragola

A la tête du collectif drag la Maison Chérie — qu’il a emmené participer au Superball d’Amsterdam — et des soirées Extravaganza, c’est une figure incontournable de la nouvelle scène drag parisienne, célèbre pour ses moustaches et ses tenues hilarantes faites de trois fois rien.

Môôssieur Jérémy

Mossieur Jérémy

Môôsieur Jérémy est à l’origine des Paillettes, il anime chaque année le Dragathon, et c’est la mother de Enza Fragola, qui est à la tête de la Maison Chérie. Autant dire quasiment la reine mère de la nouvelle génération de drags parisiennes. Comme Sheila, elle annonce régulièrement sa retraite. Heureusement, comme Sheila, elle revient toujours.

Paillettes

Paillettes
Paillettes, photo: Xavier Héraud

Difficile de retenir l’une des drag-queens de Paillettes plutôt qu’une autre, alors on a mis tout le monde! Ce collectif de « drag-queers » anime chaque mois en alternance une soirée de lectures queer au Point Ephémère et le show Kasbah Glitter au Café de la Presse. Chacune des drags a son style et sa personnalité et c’est pour ça qu’on les aime.

Photo principale: Nomai Nomai, par Xavier Héraud