tom of finland dvd film

DVD: L’art intemporel de Tom of Finland

Des mecs. Des pecs. Des culs. Des bites. Le tout hypertrophié, ultravirilisé, moulé d’uniformes et de cuir. Des mecs, des pecs, des culs et des bites qui s’attirent, se désirent et s’entremêlent fougueusement, joyeusement, sans retenue ni complexes. A coup de dessins aux scénarios minimalistes, du fin fond de sa triste Finlande, dans le plus grand secret, un homme seul a littéralement inventé la fantasmatique pédé de la seconde moitié du XXè siècle, inventant des standards physiques, bouleversant les représentations des homos, rendant possible ce qui était interdit dans de nombreux pays: la sexualité gay. Sans s’en rendre compte ou presque, Tom of Finland a libéré des générations d’homosexuels, des années 1950 à sa mort en 1991, des années du placard aux années sida en passant par celles de libération (homo)sexuelle internationale, en affichant et en affirmant une sexualité masculine débarrassée des stéréotypes des pédés efféminés qui prédominaient jusqu’alors (quitte à imposer pour cela d’autres stéréotypes opposés), une sexualité sans entraves et souriante là où elle était si souvent empêchée et sombre.

C’est ce que raconte le biopic très fidèle qui lui a été consacré en 2017 par Dome Karukoski, dont la moindre des caractéristiques n’est pas d’avoir été le plus gros budget du cinéma finlandais depuis longtemps, une sorte de film officiel rendant hommage à un artiste longtemps maudit dans son pays avant de recevoir depuis quelques années une reconnaissance nationale plus qu’inattendue puisque son art gay et sexuel y illustre désormais des timbres !

LIRE AUSSI | Pour le réalisateur Dome Karukoski, les conservateurs finlandais ne pourront jamais regarder ‘Tom of Finland’

Comment imaginer manière plus spectaculaire de dire la place importante désormais attribuée à Tom of Finland dans l’histoire culturelle contemporaine, bien loin des backrooms et des pseudos magazines de culture physique où ses dessins ont fait leurs premiers pas, bien au-delà aussi du porno né dans les années 70 dans lequel on retrouve nombre des caractéristiques physiques exacerbées et des tenues imposées par les croquis de Tom ? Cette reconnaissance est partout. Dans l’histoire culturelle de son pays d’abord on le voit, dans l’histoire culturelle gay bien sûr tant ses corps ont influencé les corps musclés et sanglés de tant d’homos des décennies suivantes, mais aussi bien au-delà tant son art fétichiste est devenu un fétiche dont se sont emparés nombre de créateurs et d’artistes à travers le monde.

L’influence de Tom of Finland

Cette influence manifeste de Tom of Finland et de son univers graphique si aisément identifiable, on la retrouve aussi bien chez d’autres illustrateurs gay (George Quaintance, Bastille…) que dans le monde musical, tant chez Freddie Mercury que chez Frankie Goes to Hollywood, tant chez les Village People qu’au sein du groupe de metal Judas Priest, dont le leader n’hésitait pas à arborer un t-shirt Tom of Finland. La photographie elle aussi, de Robert Mapplethorpe à Pierre et Gilles, a payé son tribut à Tom, tout comme la mode (Jean Paul Gaultier) ou le cinéma (le film Cruising de William Friedkin).

Cette façon d’essaimer vers des domaines sans cesse renouvelés, cette permanence de la popularité de Tom bien après la disparition de l’artiste dit bien à quel point son dessin simple et direct a marqué une inflexion dans la représentation des homosexuels et de leurs désirs, et combien il demeure une sorte d’absolu de l’érotisme gay. Le film qui lui est consacré ne fait que le rappeler.

Tom of Finland, de Dome Karukoski. distr. DVD : ESC Distr.

Photo de Josef Persson/ Helsinki Filmi Oy