Explorez les magnifiques musées, les sublimes sites et la riche Histoire d’Istanbul

This post is also available in: Anglais Espagnol Portugais Chinois traditionnel

Dans les années 50, puis les années 90 la chanson « Istanbul (Not Constantinople) a été un tube international.

« Istanbul was Constantinople,
Now it’s Istanbul, not Constantinople,
Been a long time gone, Constantinople,
Now it’s Turkish delight on a moonlit night. »

La chanson originale a été composée par Jimmy Kennedy et Nat Simon pour le 500ème anniversaire de la chute de Constantinople, lorsque la ville fut prise par les Ottomans.

L’histoire d’Istanbul

L’histoire d’Istanbul remonte à 8500 ans. Quand l’Empereur Romain Constantin le Grand a fait de Byzance la capitale de l’Empire Romain d’Orient en 306, la ville renommée ensuite Constantinople, a prospéré sous son règne.

En raison de son emplacement idéal pour le commerce et le transport, Constantinople était une cible facile. Au fil des années, les nomades, les perses, les arables, les turques et même les croisés ont tenté de conquérir Constantinople. En 1453, les conquérants ont finalement été couronnés de succès ; Constantinople est tombée aux mains de l’Empire Ottoman.

La République de Turquie est née en 1923. Mustafa Kemal Atatürk, le père fondateur de la République, a transféré la capitale à Ankara. Il a aussi rebaptisé Constantinople « Istanbul », un nom issu d’une expression grecque (Is Tin Poli) signifiant « la ville ».

Les célèbres sites d’Istanbul

La Citerne Basilique (Yerebatan Sarnıcı)

 istanbul museums roman cistern
La Citerne Basilique est l’une des attractions touristiques les plus surprenantes d’Istanbul. Ce grand hall souterrain, soutenu par 336 colonnes en douze rangées, a un jour stocké les besoins en eau pour les empereurs byzantins.

Constantin le Grand a lancé les travaux de la Citerne, mais c’est l’Empereur Justinien qui les a terminés au VIème siècle. Pour les colonnes, on a utilisé des matériaux provenant d’anciennes structures classiques. La Basilique est célèbre pour ses sculptures en forme de tête de Méduse. La Basilique est aussi un lieu fantastique pour les concerts — si vous avez de la chance, vous pourrez entendre un opéra ou de la musique classique dans ce lieu magique.

Hippodrome (à Meydanı)

 istanbul museums hippodrome

L’ancien Hippodrome a été commencé en l’an 203 et a été terminé par Constantin le Grand en 330. L’Hippodrome était le centre public de Byzance et accueillait du sport et des courses de chariot.

Aujourd’hui, toutefois, il ne reste pas grand chose de l’Hippodrome. Seule une partie des murs du côté sud est restée debout. Mais pour préserver sa riche histoire, le parc où se situait jadis l’Hippodrome accueille désormais une variété de monuments. Par exemple, la fontaine sur le côté nord-est est un cadeau de l’Empereur allemand Guillaume au sultan Ottoman en 1898.

La Mosquée Bleue (Sultan Ahmet Camisi)

 istanbul museums blue mosque

Connue sous le nom de Mosquée bleue aujourd’hui, cette belle mosquée fut le grand don architectural du Sultan Ahmet à la ville. La mosquée doit son surnom à ses dizaines de milliers de céramiques bleu d’ İznik. Cette mosquée constitue l’un des plus beaux héritages de l’architecture Ottomane.

Construite entre 1609 et 1616, cette mosquée fut la cause d’une immense colère dans le monde musulman. A l’origine, elle comptait six minarets — le même nombre de la Grande Mosquée de la Mecque. En signe d’apaisement, le Sultan Ahmet Ier a donné un septième minaret à la Mecque.

Une ballade dans les jardins situés entre la Mosquée Bleue et Sainte Sophie est une excellent moyen de passer une bonne journée à Istanbul. Venez au crépuscule, lorsque l’appel à la prière se fait entendre du minaret de la Mosquée Bleue. C’est une expérience religieuse unique.

Palais Topkapı  (Topkapı Sarayı)

 istanbul museums tokapi palace

Les sultans de l’Empire Ottoman ont régné jusqu’au XIXème siècle depuis ce palais construit au XVème siècle par Mehmet le Conquérant. Ce vaste complexe est un exemple éblouissant d’art islamique.

Il y a beaucoup à explorer au Palais Topkapi. Le Harem (ou les nombreuses concubines et épouses du Sultan passaient leurs journées) est un must. La Troisième Cour, où se trouve les appartements privés du Sultan, contient une impressionnante collection de reliques du Prophète Mahomet.

Réservez-vous au moins une demie-journée pour visiter le Palais — vous en aurez besoin!

Palais Dolmabahçe  (Dolmabahçe Sarayı)

 istanbul museums big building

Le somptueux Palais Dolmabahçe fut construit par le Sultan Abdülmecit en 1854, et a remplacé le Palais Topkapi comme première résidence des sultans. Dans les jardins, on trouve des fontaines décoratives, des bassins ornementaux et des parterres de fleurs.

A l’intérieur la splendeur du style Renaissance Turque est tout aussi éblouissant. Les éléments Rococo, Baroque, Néoclassique et Ottoman y sont allègrement mélangés. Embelli d’énormes chandeliers en cristal, de meubles français, de plafonds remplis de fresques, le Palais Dolmabahçe symbolise la richesse et la culture d’Istanbul.

Mosquée Ortaköy  (Ortaköy Camisi)

 istanbul museums ortakoy mosque

 

Mahmut Ağa, le beau-fils du Grand Vizie Ibrahim Pasha, a construit cette mosquée en hommage au Sultan Abdülmehcit. Une fois terminée, en 1855, elle est devenue la Grande Mosquée Impériale. Elle a été conçue par les grands architectes arméniens Garabet Balyan et son fils Nigoğayos Balyanl, à qui l’on doit également le Palais Dolmabahçe.

Les musées d’Istanbul à visiter absolument

Sainte Sophie (Aya Sofya)

 istanbul museums hagia sophia

Sainte Sophie fut la fierté de l’Empereur Justinien. C’est une preuve de la richesse et des capacités techniques de son Empire envoyée au monde entier. Elle a été convertie en mosquée par l’Empereur Ottoman en 1543 et c’est aujourd’hui un musée, fraîchement rénové.

Le Musée archéologique d’Istanbul İstanbul Arkeoloji Müzesi)

 istanbul museums archeology museum

Ce célèbre musée rassemble une collection impressionnante d’artefacts venus de Turquie et de tout le Moyen-Orient. Ne manquez pas la fascinante expo « Istanbul à travers les âges »!

Musée d’Art Moderne Art d’Istanbul (Istanbul Modern Sanat Müzesi)

 istanbul museums moma

Istanbul est bien plus que son histoire. Ce musée possède une large collection d’art moderne Turc. Si vous voulez voir ce qui se passe dans l’art contemporain Turc, ce musée est de loin l’endroit qu’il vous faut. On y trouve aussi un beau café avec une superbe vue sur le Bosphore.

La Tour de Galata  (Galata Kulesi)

 istanbul museums galata tower

Construite au XIVème siècle, la Tour de Galata est l’un des monuments les plus reconnaissables d’Istanbul. Ce fut une tour de garde et une prison, c’est désormais un musée. Le balcon en haut de la tour fournit un excellent point de vue panoramique d’Istanbul.

Attractions locales

Le Grand Bazar (Kapalı Çarşı)

 istanbul museums grand bazaar

Le Grand Bazar est le lieu où tout le monde vient faire des courses. Cet impressionnant marché couvert est le plus grand centre commercial du monde. Il occupe tout un quartier de la ville, entouré par des murs épais. Dans un labyrinthe d’allées, des boutiques et des étalages vendent tous les souvenirs et articles que vous pouvez imaginer.

Les îles (Adalar)

 istanbul museums adalar

Les Adalar, ou les Îles, se composent de neuf petites îles à environ 15 kilomètres au sud-est d’Istanbul, dans la mer de Marmara. Les Empereurs Byzantins y envoyaient les princes rebelles pour les punir — ce qui leur ont valu le surnom de « Îles aux Princes ». A l’époque médiévale, les Adalar ont abrité de nombreux monastères. C’était un endroit parfait pour s’éloigner des tentations de la ville.

Au XIXème siècle, grâce aux bâteaux à vapeur et aux ferry, les quatre plus grandes îles — Büyükada, Heybeliada, Burgazada, et Kınalıada — sont devenues des lieux de villégiature estivale. Les riches familles d’Istanbul y ont construit des cottages d’été le long des rues étroites, pour en faire un lieu idéal de vacances.

Photo de une par petekarici via iStock