Recrudescence d’hépatite A chez les gays: plusieurs régions proposent des vaccinations gratuites

L’hépatite A est en recrudescence dans de nombreuses régions françaises (mais aussi européennes) chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, dont les gays et les bis.
Il existe un moyen très simple pour s’en protéger: la vaccination.
Plusieurs régions ont pris les devants en ce mois de juin pour inciter les gays, les bis et les HSH à se faire dépister et mettent gratuitement à disposition le vaccin.
C’est le cas dans les Hauts de France, dans le département des Alpes Maritimes, en Rhône-Alpes Auvergne. Ce sont les Centres gratuits d’information de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) et des centres de vaccination qui sont mis à contribution.
Pour les Hauts de France, vous pouvez consulter le site et télécharger la brochure d’information sur le site de l’Agence régionale de santé (ARS).
Pour la région Rhône Alpes Auvergne, rendez-vous là encore sur le site de l’ARS.

Dans le département des Alpes-Maritimes, ce site du Corevih.

L’hépatite A peut avoir des conséquences graves. Elle est très contagieuse lors de relations sexuelles, notamment les pratiques anales.
Si vous n’êtes pas immunisé et n’avez jamais fait la vaccination, c’est sans doute le bon moment pour faire le point avec votre médecin traitant.

Les mesures préventives

Des mesures préventives et d’hygiène sont à mettre en place pour limiter la transmission du virus de l’hépatite A. Vous pouvez les retrouver dans les brochures distribuées un peu partout dans les centres de vaccination.

Le virus, présent dans les selles en grande quantité, peut se transmettre lors de rapports sexuels avec une personne atteinte ou lors de contact avec des objets souillés par une personne atteinte (sex toys, etc.) ou après le passage aux toilettes (poignées de portes, serviettes de toilettes, etc.).

Certaines mesures sont recommandées lors des rapports sexuels.
La contamination peut se faire à l’occasion de tout contact direct ou indirect de la bouche d’une personne non infectée avec l’anus d’une personne porteuse du virus (anulingus). Les précautions à prendre sont les suivantes :
– utiliser des préservatifs distincts pour la fellation et la pénétration. Utiliser un préservatif distinct à chaque rapport sexuel
– utiliser un carré de latex (digue dentaire) pour « faire écran » entre la bouche et l’anus ou la marge anale (lors des anulingus ou « rimming »),
– Se laver les mains et les parties ano-génitales après le rapport sexuel
– En cas d’utilisation d’objets sexuels (sex toys), les nettoyer avec de l’eau tiède et du savon et les désinfecter après les avoir utilisés.

Pour plus de renseignements sur le vaccin et l’hépatite A, vous pouvez vous rendre sur le site vaccination-info-service.fr