Jennifer Lawrence demande à ses fans de l’aide à identifier les suprémacistes blancs

This post is also available in: Anglais

Le week-end dernier, nous avons signalé que le compte Twitter @YesYoureRacist essayait d’identifier les participants au rassemblement « Unite the Right » à Charlottesville, en Virginie.

L’actrice Jennifer Lawrence s’est également exprimée contre la violence, encourageant ses 16 millions de fans sur Facebook à taguer les personnes qu’ils pourraient reconnaître dans les photos.

« Ce sont les visages de la haine », écrit-elle. « Regardez attentivement et postez-les. Vous ne pouvez pas vous cacher sur internet, vous lamentables lâches! »

Ce post compte déjà plus de 9 800 partages et plus de 6000 commentaires.

 

Le compte Twitter @YoureSoRacist a fait un certain nombre d’identifications précises. La première personne identifiée, Cole White, aurait perdu son travail grâce au travail de recherche effectué par le compte Twitter.

Bien que beaucoup pensent qu’il a été licencié, l’entreprise où il a travaillé a précisé qu’il avait démissionné. « Cole a choisi de quitter volontairement son emploi chez Top Dog [une chaine de fast-foods pour chiens] et nous avons accepté sa démission », a déclaré Top Dog dans un communiqué.

Donald Trump a à nouveau changé de position sur la violence, en déclarant: « Je pense qu’il y a des responsabilités des deux côtés. Et je n’ai aucun doute ».

« Vous aviez un groupe d’un côté qui était mauvais et vous aviez un groupe de l’autre côté qui était également très violent », at-il ajouté. « Personne ne veut le dire, mais je l’affirme maintenant: vous aviez un groupe de l’autre côté qui a chargé sans permission [de manifester] et ils ont été très, très violents.  »

« Qu’en est-il de l’alt-left qui a chargé l’alt-right, a-elle un semblant de culpabilité? », a déclaré Trump. « Ils sont venus pour charger, des battes à la main ».

Une personne de 32 ans, Heather Heyer, a été tuée samedi lorsqu’un activiste de droite a foncé sur la foule des contre-manifestants avec sa voiture.

« Elle a toujours eu un très bon sens du bien ou du mal. Elle a toujours été, même enfant, très impliquée dans ce qu’elle croyait juste », a déclaré Susan Bro, la mère de Heyer. « En quelque sorte, je pense presque que c’est ce qu’elle était née pour être, être un point central du changement. Je suis fière de ce qu’elle faisait et qui était pacifique. Elle n’était pas là pour se battre avec des gens. »

Traduction: Christophe Martet