Couv Charlie Hebdo PMA

La une lesbophobe de « Charlie Hebdo » choque les militants LGBT

C’est reparti comme en 2013… En couverture de son numéro de cette semaine Charlie Hebdo publie un dessin très anti-PMA, signé Riss. On peut y voir une caricature d’Emmanuel Macron, enceint d’un enfant, Brigitte Macron lui posant la main sur le ventre, avec ce titre « PMA/GPA, il va faire des horreurs ». En bonus, un deuxième dessin signé Coco pour l’interview de Jacques Testard où l’on peut voir une femme enceinte avec un code barre sur le ventre et le titre « Demain on fabriquera des enfants comme on fabrique des objets »

couv charlie hebdo pma

La militante Gwen Fauchois, du collectif Pride de Nuit rappelle que ce n’est pas une première dans l’histoire du journal:

Edito anti-PMA

La couv est accompagnée d’un édito, signé Gérard Biard. Ce dernier prend position fermement contre l’ouverture de la PMA aux couples de même sexe.

Comme premier argument, l’éditorialiste avance que l’ouverture de la PMA pour les couples de femmes créerait une inégalité vis à vis des couples d’hommes. Raisonnement habituel pour lier la PMA et la GPA, la manœuvre préférée des opposants aux droits des personnes LGBT, comme le rappelle l’Association des journalistes LGBT.

« La procréation n’est pas un droit mais une fonction biologique, écrit ensuite Gérard Biard. On peut décider ou non de s’en servir on peut traiter médicalement ses dysfonctions éventuelles ou y pallier, mais l’exiger au nom de la « justice sociale » comme le revendique Marlène Schiappa est parfaitement absurde. Sauf à considérer qu’il y a bien un « droit à l’enfant » – ou plutôt un droit à produire un enfant et que l’on veut absolument quel qu’en soit le prix promouvoir une société où un gosse, c’est comme une Rolex, si on n’en pas un à 40 ans, on a raté sa vie. »

« Ne serait-il pas plus simple et et pour le coup plus juste d’avoir enfin le courage de dire que ne pas avoir d’enfant n’est pas une maladie bien grave? », conclut-il.

La Manif pour tous n’en demande sans doute pas tant.

Pour ce journaliste de Libération, cet édito est tout simple homophobe:

Même son de cloche chez Alice Coffin, de l’Association des Journalistes LGBT et de la Conférence européenne lesbienne dénonce un numéro « au top de la lesbophobie »:

  • Julien Richard

    Charlie Hebdo semble vouloir retrouver son époque bénie où le journal était poursuivi en Justice plus d’une fois par an pour ses unes polémiques, souvent racistes.

  • Loic

    Tu pourrais me donner un exemple de polémique raciste pour laquelle Charlie Hebdo a été condamné ?

  • Loic

    Ce débat sur la PMA mérite mieux que les accusations d’homophobie/lesbophobie ou jesaispasquoiphobie que la « communauté LGBT » (rien que le nom, on dirait une secte) brandit contre ceux qui sont ne pensent pas comme eux. Les arguments développés par le journal, en dehors des outrances des caricatures qui choquent les biens pensants toujours prêts à condamner au bûcher, doivent amener un vrai débat. Parce que cette idée de « droit à l’enfant » est effectivement très critiquable. Cette nouvelle inquisition portée par ceux qui, il n’y a encore pas très longtemps étaient persécutés pour leur orientation sexuelle est vraiment flippante. De plus, cet article oublie juste de dire que tous les LGBT ne pensent pas la même chose, alors arrêtez de parler au nom de la « communauté ».

  • Julien Richard

    Je n’ai pas dit qu’ils ont été condamné, mais poursuivis.

  • Alexis Rouxel

    Entièrement d’accord.
    C’est bien gentil de se promener avec des pancartes « Je suis Charlie », ce serait mieux de respecter la liberté d’expression y compris quand elle nous dérange. La PMA pose des questions éthiques, ce serait bien de trouver des arguments plutôt que de lancer des anathèmes du style « lesbophobe » et autre « machin-phobe ». En tant qu’homme je ne souhaite pas être réduit au rôle de producteur de sperme, je ne suis ni un cheval ni un taureau. L’Homosexualité c’est une orientation sexuelle, pas un parti, une idéologie ou une religion. On n’est pas obligé de penser tous la même chose. Je suis également contre la GPA, vais-je être excommunié de la « communauté » pour cause de « gayphobie  » ???