Ludovine de la Rochère cassation

La Manif pour tous définitivement déboutée de sa plainte pour injure contre Act Up-Paris

La Cour de Cassation a débouté la Manif pour tous dans son procès pour injure contre Laure Pora l’ancienne présidente d’Act Up, dans un arrêt rendu hier 23 janvier, rapporte Libération.

L’association de Ludovine La Rochère  poursuivait l’association de lutte contre le VIH/Sida pour avoir collé le 4 août 2013 des affiches portant le logo de la Manif pour tous barrées du mot «homophobes» sur la façade la Fondation Jérôme Lejeune, où travaille Ludovine de la Rochère comme directrice de la communication.

Laure Pora avait été relaxée en première instance, mais condamnée en appel à verser 800 euros de dommages et intérêts et 1 500 euros pour les frais de justice à la Manif pour tous. La Cour de Cassation a donc infirmé le jugement d’appel sans renvoyer vers un autre procès, comme elle peut le faire.

«Relevant d’une libre opinion sur l’action et les prises de position» de la Manif pour tous, ce terme «ne dépassait pas les limites admissibles de la liberté d’expression», ont estimé les juges.

Un jugement qui satisfait SOS homophobie:

Mais le feuilleton judiciaire n’est pas encore tout à fait terminé entre la Manif pour tous et Act Up-Paris. Ludovine de la Rochère et ses amis poursuivent Act Up-Paris en diffamation  pour avoir qualifier d' »homophobes » la Manif pour tous sur iTélé dans un reportage sur l’action devant la Fondation Lejeune. « C’est ces gens-là qui soutiennent l’homophobie, soutiennent les violences, et nous on ne fait jamais que le dire »., avait affirmé Laure Pora.

Comme nous le rapportions le 2 novembre dernier, le tribunal a débouté Ludovine de la Rochère et la Fondation Jérôme Lejeune de leur plainte en diffamation en première instance et en appel.

« L’adjectif « homophobe » n’est en effet, pour nous, pas une injure, mais une caractérisation politique d’un propos qui méprise les gouines et les pédés, cautionne l’inégalité en droit avec les hétéros, alimente des discriminations et des violences, ainsi que les contaminations. Comment faut-il désigner cELLEux dont les paroles et les actions s’opposent régulièrement à tout ce qui pourrait servir à l’émancipation des personnes LGBT ? », avait alors rappelé Act Up-Paris dans un communiqué.

LIRE AUSSI | Plainte en diffamation contre Act Up-Paris: Ludovine de la Rochère se pourvoit en cassation

Dans cette seconde affaire, la Manif pour tous s’est également pourvue en Cassation. Cette dernière déboutera-t-elle une fois de plus l’organisation homophobe? Réponse dans les mois à venir.