Obama gracie Chelsea Manning qui doit être libérée le 17 mai

This post is also available in: Anglais

Sensationnel. Le président Barack Obama vient de commuer la peine restante de la lanceuse d’alerte à l’origine des Wikileaks Chelsea Manning. Au lieu de rester encore 29 années en prison (elle avait été condamnée à un total de 35 ans), elle sera libérée le 17 mai* 2017. Nous n’avons pas d’information sur le fait de savoir si  le nouveau président élu Donald Trump peut revenir sur cette décision.

La détenue trans a été condamnée à une peine d’emprisonnement dix fois plus longue que celle des derniers lanceurs d’alerte et avait tenté deux fois de se suicider durant sa détention à l’isolement au sein d’une prison militaire pour hommes.

Bien que le geste d’Obama risque de provoquer la colère de ceux qui pensent que Manning a menacé la vie de militaires en faisant fuite des documents militaires et diplomatiques, dans sa demande de clémence à Obama, Manning a dit qu’elle ne cherchait pas un pardon, et savait que sa condamnation resterait sur son casier judiciaire pour toujours. Et d’ajouter qu’elle «n’a pas l’intention de nuire aux intérêts des États-Unis ou de nuire à des membres de l’armée».

Traduction: Christophe Martet

*NdT Le 17 mai correspond à la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie (IDAHOT).