Obama pourrait commuer la peine de Chelsea Manning

This post is also available in: Anglais

Le président Obama pourrait commuer la peine de la lanceuse d’alerte Chelsea Manning, qui a été condamnée à  35 ans de prison pour avoir divulgué des documents sensibles du gouvernement à la presse. Selon NBC News, Obama a mis Manning « sur sa short list. »

En 2013, Manning a été reconnue coupable de violations de la Loi sur l’espionnage, après avoir transmis des documents à WikiLeaks. Les documents comprenaient une vidéo de 2007 montrant un groupe aérien américain riant tout en tuant des civils irakiens.

Avant son procès, Manning a été détenue en isolement pendant 11 mois, un traitement que l’ONU a appelé de la «torture».

La longue sentence de Chelsea Manning a été appelée exceptionnellement stricte.  NBC écrit:

[Le juge] a infligé à Chelsea Manning une peine environ 10 fois plus longue que celles d’autres lanceurs d’alerte condamnés récemment.

Après cette affaire, j’ai dû dire à Chelsea:« J’ai défendu  des meurtriers, j’ai défendu des violeurs, j’ai défendu des agresseurs d’enfants. Et aucun d’entre eux n’a reçu 35 ans», a déclaré David Coombs à NBC News.

Après le verdict, Manning a fait son coming out trans. Elle est toujours détenue dans une prison pour hommes.

Depuis qu’elle a été emprisonnée, Manning a tenté deux fois de se suicider et elle a suivi une grève de la faim pour protester contre ses difficiles conditions de vie.

Des personnalités comme Noam Chomsky, Naomi Klein et Jill Stein, 100 000 pétitionnaires et des organisations comme l’ACLU ont appelé Obama à commuer la peine de Manning.

Mais Obama le fera-t-il? Le compte à rebours a commencé.

Traduction: Christophe Martet