Out d'Or visibilité LGBT

Revivez en vidéo les premiers et très réussis Out d’Or de la visibilité LGBT

Jeudi 29 juin, la Maison des Métallos accueillait les premiers Out d’Or, organisés par l’Association des Journalistes LGBT et en présence de plus de 300 personnes. Les Out d’Or récompensent des personnalités, des journalistes et des médias qui ont oeuvré à la visibilité LGBT+ l’année précédente.

Le pari était fou mais l’AJL l’a fait. En moins de six mois, il a fallu convaincre des sponsors (dont Hornet), sélectionner les nommé.e.s parmi nombre de concurrents potentiels, booker les personnalités, et faire de cette soirée engagée un événement festif et convivial aussi.

La réussite doit beaucoup à la présentation pro et drôle de la journaliste Marie Labory et de l’humoriste Shirley Souagnon. Ce duo chic et choc a su donner le ton, alternant séquences d’émotion et humour, comme lorsque Shirley a dragué ouvertement l’ex-ministre Roselyne Bachelot.  Mention spéciale aussi à la comédienne Rebecca Chaillon (à 1h16 minutes) pour son intervention (nous vous laissons le plaisir de la découverte dans la vidéo, à La soirée était filmée par France Info, qui la diffusait en live sur sa page Facebook. A voir ci-dessous (liste des lauréat.e.s plus bas).

 

 

Les lauréat.e.s des Out d’Or 2017

OUT d’or de la personnalité de l’année: Adrián de la Vega. Élu par les votes du public sur Facebook.

OUT d’or du documentaire: Devenir il ou elle, de Lorène Debaisieux et Lise Barnéoud. Production : Morgane Production – Diffusé le 26 janvier 2017 sur France 5.

OUT d’or de l’enquête: La «double peine» des migrants homosexuels. Reportage de Blaise Gauquelin, paru le 11 octobre 2016 dans Le Monde.

OUT d’or de l’entreprise: Système U. À l’hiver 2015-2016, l’enseigne de grande distribution a lancé une campagne publicitaire contre les stéréotypes sexistes des catalogues de jouets pour enfants.

OUT d’or de la rédaction engagée: L’Union-L’Ardennais. Le 23 novembre 2016, le journal a publié, dans son édition de Châlons-en-Champagne, un « mur de la honte » affichant les commentaires homophobes reçus sur son site après un article consacré à une campagne d’affichage contre le VIH mettant en scène des couples d’hommes. Le lendemain, il a réalisé un “mur de l’espoir” avec les commentaires des lecteurs soutenant la campagne et les droits LGBTQI.

OUT d’or de la presse étrangère: Novaïa Gazeta. (Bihebdomadaire, Russie). Le journal russe a révélé en avril 2017 la terrible persécution dont sont victimes les homosexuels en Tchétchénie. L’AJL a tenu à donner à ce prix le nom de Xhulax Mannan. Xhulax Mannan était un journaliste et le rédacteur en chef de Roopbaan, le premier et le seul média LGBT du Bangladesh qui avait vu le jour en 2014. L’année suivante, Xhulax Mannan avait réussi à organiser un «rally arc-en-ciel», ce qui lui avait valu de nombreuses menaces de mort. En avril 2016, la Première ministre avait comparé son travail de journaliste et d’activiste à de la pornographie. Une semaine plus tard, il était assassiné à la machette. Son meurtre a été revendiqué par un groupe affilié à Al Qaida. Le prix a été remis à la journaliste de Novaïa Gazeta Irina Gordienko par Christophe Martet de Hornet (à partir de 52 min dans la vidéo).

OUT d’or de la personnalité politique: Chaynesse Khirouni. La députée PS s’est engagée avec conviction dans les débats pour l’amélioration de la loi consacrée au changement d’état civil des personnes trans.

OUT d’or du «coup de gueule»: Leïla Slimani. Leïla Slimani condamne la pénalisation de l’homosexualité au Maroc et le contrôle du corps des femmes, dans C à vous, sur France 5, le 3 novembre 2016.

Double coup de coeur OUT d’or de la création artistique: 120 battements par minute, de Robin Campillo et Ouvrir la voix, d’Amandine Gay.

 

Avant la cérémonie, une table-ronde avait réuni pour la première fois en France des élus et politiques «out», dont Franck Riester, Ian Brossat, Hélène Hardy, Françoise Gaspard, Corinne Bouchoux et Pacôme Rupin.

Photo principale Simon Lambert via AJL