passifs aliments

Passifs : les aliments qu’il faut manger et ceux qu’il faut vraiment éviter !

This post is also available in: Anglais Espagnol Chinois traditionnel

Dame Nature a peut-être bien fait les choses, elle a néanmoins oublié l’option dont rêveraient tous les passifs: la fonction autonettoyante ! En effet, à moins de faire un lavement systématiquement ou de vous mettre à la diète pendant vingt-quatre heures (ce qui n’est pas conseillé dans les deux cas), la peur de l’accident plane toujours comme une épée de Damoclès, dès qu’il s’agit de passer aux choses sérieuses. Existe-t-il un régime spécial pour les passifs ? Si les solutions miracles n’existent pas, une bonne hygiène alimentaire peut, au moins, vous donner un minimum de confort et vous éviter d’avoir à jouer à la roulette russe la prochaine fois que votre amant vous prendra par surprise (surtout s’il est TTBM) !

 

Les aliments à privilégier :

1 – Les fibres 

« Misez sur les aliments riches en fibres : les légumes, les fruits (en dehors de repas), les céréales complètes ou semi-complètes », nous conseille Rodrigue Bilard, naturopathe. En effet, les fibres sont les meilleures amies des passifs. Solubles, elles deviennent visqueuses dans l’intestin et facilitent le moulage des selles ainsi que l’élimination des résidus. On les trouve dans la chair des fruits (les pommes, les bananes, les fraises), dans les légumineuses, l’avoine, les graines de lin. Insolubles, elles agissent comme un carburant et régulent les transits les plus paresseux.  Elles sont présentes dans la peau des fruits et des légumes, dans les céréales complètes, le son de blé ainsi que dans les pois chiches ou les lentilles que vous ferez bien tremper avant cuisson pour ne pas qu’ils fermentent une fois digérés. Par contre, évitez certains légumes comme les choux qui, eux-aussi, ont tendance à fermenter !

 

2- Le riz et les pâtes 

Les alliés de ceux qui veulent redonner un peu de tenue à leurs selles, l’idéal étant de ne pas les faire trop cuire pour que l’absorption se fasse dans l’estomac et non dans la casserole !

3- L’eau

Pour bien faire leur travail, les fibres solubles ont besoin de liquide. Il est donc important de boire beaucoup (de l’eau, hein !!!) !

4 – Les compléments alimentaires naturels

Plutôt que de succomber à des compléments alimentaires onéreux et souvent enrichis d’additifs, optez pour des alternatives naturelles, comme le psyllium que l’on trouve facilement dans tous les magasins bio. Une cuillère tous les matins avec un peu d’eau et vous verrez rapidement que, grâce à son action visqueuse et absorbante, vos selles seront mieux moulées et disciplinées. Le psyllium est d’ailleurs l’un des ingrédients de base de « Pure for Men », un complément alimentaire américain dédié aux passifs !

 

Les aliments à éviter

1 – La junk food et les plats industriels

Trop gras, trop salés, trop sucrés, avec eux votre estomac ne saura plus où donner de la tête… et votre amant risque de vous en vouloir d’avoir succombé au énième Big Mac ou donut double-nappage de la semaine.

2 – La viande rouge et la charcuterie

Il ne s’agit pas de bannir toute viande rouge de votre assiette ou de renoncer à une bonne tranche de saucisson ! Mais ces aliments gras ou fermentés restent à consommer avec modération. Pour avoir votre dose de protéines, optez plutôt pour des viandes blanches, des œufs, des poissons non gras ou essayez des alternatives végétales.

3 – Le combo café – alcool – cigarette 

Le tue-l’amour des fins de soirée !

4 – Les édulcorants

Outre leurs multiples effets secondaires et cancérigènes, les édulcorants peuvent avoir des effets laxatifs et faire gonfler l’estomac. C’est l’occasion de lever le pied sur vos sodas « light » préférés… et de dire adieu aux gaz intempestifs !

5 – Les produits laitiers fermentés

Notamment les yaourts et la plupart des fromages.

 

6 – Le piment

Plus les épices sont fortes, moins notre organisme est capable de les assimiler. Évitez donc les piments si vous ne voulez pas crier « Aïe caramba » toute la nuit et souffrir d’une crise d’hémorroïdes !

Vous le voyez, en misant sur les fibre et en ayant une alimentation équilibrée, vous pourrez devenir un « power bottom » opérationnel en toute occasion. Cerise sur le gâteau, en couplant ces conseils à de l’activité physique, vous vous sentirez en pleine forme. Apprenez aussi à écouter votre corps pour savoir ce qui vous réussit ou non et surtout DÉDRAMATISEZ si un accident arrive ! Dites-vous que c’est tout simplement naturel !

Lire aussi | 12 types de pénis que vous avez déjà sûrement croisés