La police fait une descente dans une orgie gay sous drogues au Vatican

This post is also available in: Anglais

La ville-état du Vatican, où vit le pape, est peut être le siège de l’église catholique anti-LGBTQ, mais c’est aussi l’un des endroits les plus gays du monde. Le Vatican lui-même est subliment décoré dans un art merveilleux à faire pâlir les amateurs d’art… et de corps masculins, il est gardé par des forces de sécurité qui portent des costumes flamboyants de la Renaissance et des scandales gay continuent à éclater parmi les responsables catholiques associés au Vatican. La semaine dernière, la police italienne a fait une descente dans une orgie gay sous drogues dans l’appartement d’un prêtre près de la ville.

Après des plaintes de voisins, la police a fait irruption dans l’appartement d’un prêtre, dont l’identité n’a pas été dévoilée et qui aurait travaillé comme secrétaire du cardinal Francesco Coccopalmerio, conseiller personnel du pape François. La police a arrêté le prêtre après avoir découvert un groupe d’hommes ayant des rapports sexuels dans son appartement en présence de dogues illicites. Bien que le sexe gay ne soit pas illégal dans la ville du Vatican (c’est seulement un péché), la police a emmené pris le prêtre pour un interrogatoire.

The International Business Times a expliqué: « L’appartement appartient à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, dont les fonctions consistent à enquêter sur les abus sexuels cléricaux ». Ils ont également signalé que le cardinal Coccopalmerio avait récemment recommandé que l’un de ses aides soit promu comme évêque, mais cela a été mise en attente après les «deux surdoses de drogue présumées» des aides.

Cela ne devrait pas vraiment surprendre quiconque que les responsables catholiques aient des relations gays près de la résidence du pape, surtout compte tenu de l’existence présumée d’un «lobby gay» secret au Vatican. Les détails les plus pressants de ce soi-disant lobby proviennent d’un procès impliquant un prêtre qui aurait engagé des travailleurs du sexe masculins pour des orgies. Le prêtre aurait également harcelé sexuellement des croyants adolescents bien montés et des membres de la Garde suisse du Vatican, les gardes susmentionnés qui protègent la demeure du pape.

Vous pourriez penser que toute cette activité homosexuelle peut être attribuée au fait que le pape actuel accepte davantage les personnes LGBTQ, mais il a en fait un très long passif d’opposant aux droits LGBTQ. Donc peut-être que Dieu lui envoie tous ces scandales homosexuels comme une sorte de test de foi. Le Seigneur travaille parfois de manière mystérieuse (et incroyablement gay).

 

 

Photo principale via Michael Stokes