La PrEP chez un médecin généraliste, comment ça marche?

La PrEP chez un médecin généraliste, comment ça marche?

Be first to like this.

En raison du covid, la nouvelle est passée un peu inaperçue. Et pourtant, c’est une étape importante dans la prévention contre le VIH. Depuis le 1er juin 2021, les médecins généralistes peuvent prescrire la prophylaxie pré-exposition (PrEP) au VIH. Il aura fallu beaucoup de patience, mais c’est fait.

De quoi parle-t-on? Jusqu’ici, seuls les médecins hospitaliers et ceux exerçant dans les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD), comme les centres de santé sexuelle, avaient la possibilité d’initier une PrEP. Les médecins généralistes étaient autorisés à la renouveler. Vous ne pouviez donc pas vous tourner vers votre médecin traitant pour démarrer une PrEP.

C’est cela qui a changé. Désormais, n’importe quel médecin généraliste peut vous prescrire la PrEP la toute première fois et assurer le suivi, qui consiste en des tests réguliers et du counseling. Pour la mise sous PrEP, les conditions ne changent pas. Tout d’abord, votre médecin vous aidera à déterminer si vous y êtes éligible. Il vous faudra donc faire une sérologie VIH, et une sérologie pour l’hépatite B. Si vous êtes séropositif au VIH, ou si vous présentez des symptômes pouvant faire penser à une primo-infection, vous ne pourrez pas vous voir prescrire la PrEP. En discutant ensuite de votre sexualité et des risques éventuels que vous prenez, vous pourrez décider ensemble si la PrEP est bien ce qu’il vous faut et si vous devez la prendre en continu ou « à la demande », c’est à dire deux comprimés deux heures avant un rapport sexuel, puis un comprimé 24h après le rapport et un autre 24h encore après.

Cette évolution devrait permettre de passer à un niveau supérieur en matière de prévention. En France, plus de 32 000 personnes avaient débuté une PrEP au 30 juin 2020. Face à ce succès, les temps d’attente s’étaient rallongés pour obtenir un rendez-vous à l’hôpital ou en ceGIDD. Il fallait parfois attendre plusieurs mois. Toutefois, en raison du covid, le rythme des nouvelles initiations a brutalement chuté de 50%. Cette nouvelle mesure pourra sans doute enrayer cette baisse.

Les médecins peuvent se former grâce à Formaprep
Tout cela est très bien, pourriez-vous répondre, mais mon médecin traitant ne connaît pas grand-chose au VIH et à la PrEP. Effectivement, assurer le suivi de la PrEP ne s’improvise pas, et les médecins qui souhaitent s’y mettre sont invités à se former sur le sujet. Ils peuvent le faire via la plateforme Formaprep, mise en place par la Société Française de Lutte contre le sida (SFLS). Depuis son ouverture le 1er mai, plus de 900 médecins s’y sont inscrits. Cela fait potentiellement des milliers de prépeurs supplémentaires. N’hésitez pas à en parler à votre médecin généraliste. La formation est gratuite.

Ajoutons que les médecins peuvent aussi consulter la documentation sur le sujet et s’adresser aux CeGIDD ou à tout médecin formé sur le sujet. On n’est jamais trop informés!

Et si votre médecin traitant ne se sent pas compétent sur le sujet ? Vous pouvez toujours vous tourner vers le circuit habituel : CeGIDD, hôpital. Pour les trouver, vous pouvez vous renseigner auprès des associations de lutte contre le VIH ou des associations LGBT proches de chez vous. Ou faire appel à un autre généraliste.

Cet article est rédigé par Hornet dans le cadre d’une campagne de Santé publique France.
Retrouvez toutes les infos sur la prévention sur http://sexosafe.fr/

Related Stories

Drag Race: une version espagnole est confirmée!
Football: Rouge Direct dénonce des chants homophobes lors du Saint Etienne-Lorient
Journée du souvenir trans: 350 personnes trans assassinées en un an
Journée mondiale de lutte contre le VIH: un bingo drag en ligne pour lever des fonds
Quantcast