Salon du livre gay Paris

Découvrez 16 portraits d’auteurs et d’éditeurs au Salon du livre gay

Ce samedi 22 juillet, le Salon du livre gay s’est tenu à Paris, accueilli par la mairie du IVème arrondissement. Dans un contexte où l’édition communautaire peine parfois à émerger ou à subsister, l’événement avait pour but de promouvoir la littérature destinée aux hommes qui aiment les hommes (ou à celles et ceux qui les aiment).

Co-organisé par le Centre LGBT de Paris Ile de France et les éditions Textes Gais, ce salon fait écho au Salon du livre lesbien et à ceux consacrés au livre parental ou à la BD LGBT. Outre une rencontre avec les exposants, il était proposé de participer à des signatures, d’assister à des lectures ou de visiter l’excellente exposition Fières archives, dont nous vous parlions récemment.

Nous nous sommes promenés dans les stands. L’occasion de se familiariser avec des auteur.e.s ou des genres méconnus comme le M/M ou l’Homoromance.

Pedro Torres, des éditions Textes Gais (à droite) et un bénévole du salon.

Sébastien Monod, publié chez Textes Gais et auto-publié, auteur notamment de « L’amer veille »

Jeff Keller, publié chez Textes Gais, grand amateur de Berlin, et auteur de Fuckin’ Berlin.

L ‘auteur et éditeur Patrick Lowie (à gauche) et l’auteur François Harray, qui présentait notamment « Le nouveau messie » (traverse).

L’association juive LGBT Beit Haverim, qui présentait (avec beaucoup d’enthousiasme) son livre « Judaïsme et Homosexualité: 40 ans d’histoire avec le Beit Haverim ».

A gauche, une représentante des Editions Voy’el, qui consacre une collection, la collection Y à l’Homoromance, à droite, une représentante de Editions Reines Beaux basées en Belgique, qui publient aussi essentiellement de l’Homoromance M/M. Ou quand des femmes hétéros écrivent des histoires d’amour gay.

La maison d’éditions à compte d’éditeur Mix Editions, créée par « trois lectrices fans de MM qui en ont eu ras la casquette de voir le genre s’enterrer dans les stéréotypes et le rose bonbon », spécialisée elle aussi dans les romans M/M et l’Homoromance.

Vous aimez l’univers du manga, et des yaoi? Voici YBY Editions, liée à l’association Event Yaoi, qui organise en octobre prochain la 6ème édition de la Y/Con.

L’incontournable Jérémy Patinier présentait le catalogue des Editions Des Ailes sur un tracteur, ainsi que les derniers numéros de Têtu, avec qui il collabore.

Hervé Latapie, la « Taulière » du Tango, présentait ses livres, « Génération Trithérapie » et le polar « Crime au Kitsch ».

Les Editions GayKitschCamp, spécialisées dans l’éditions de textes historiques et souvent pointus, avec toujours à sa tête l’inénarrable Patrick Cardon, ex « comtesse des Flandres », relocalisée à Montpellier.

Les Editions Iconovox présentaient « Les homophobes sont-ils des enculés », un recueil de dessins satiriques sur l’homophobie, dont le titre a fait beaucoup parler à sa sortie.

Cyane, auteur des « Enfants de Calliope » (NATS Editions).

L’auteure et dessinatrice de BD Marialexie , auteure du « Poing Véloce ».

Sébastien Gaspari présentait son roman autobiographie « Ne change pas Bastien », aux Editions Chapitre Com »

Louis Arjaillès présentait « Tombe, Victor! » (Edilivre), un roman « sans prétention, dit-il, Coup de cœur du jury du Prix du roman gay 2016.

Photos: Xavier Héraud