Sur Twitter, avalanche de réactions des LGBTQ contre les suprémacistes blancs

This post is also available in: Anglais

Certaines des réactions les plus fortes à la violence provoquée par les suprémacistes blancs à Charlottesville au cours du week-end proviennent de membres de la communauté LGBTQ et de ses allié.e.s.

La violence a éclaté vendredi soir à l’Université de Virginie, où les manifestants néo-nazis et les contre-manifestants se sont affrontés, ce qui a amené la ville de Charlottesville à déclarer l’état d’urgence samedi. Des slogans comme « Vous ne nous remplacerez pas! » ou « Sang et terre! » ont été entendus du côté de l’extrême droite. « Enculés de pédés! » a également été l’un de leurs slogans, comme le montre cette vidéo.

Le maire de Charlottesville, Mike Signer, a qualifié la manifestation de «parade lâche de haine, de bigoterie, de racisme et d’intolérance».

Il a ajouté: «Tout le monde a le droit, en vertu du Premier amendement, d’exprimer son opinion de façon pacifique, alors voici la mienne: non seulement en tant que maire de Charlottesville, mais en tant que membre et ancien élève de l’UVA [University of Virginia], je suis au-delà du dégoût face à cet affichage sans limite et méprisant d’intimidation visuelle sur un campus universitaire.  »

Beaucoup ont été particulièrement marqués non seulement par la violence qui a provoqué la mort d’une femme [et de deux policiers], mais également par la réponse du président Donald Trump à cet évènement tragique.

Lors d’une conférence de presse, Trump a déclaré: «Nous condamnons dans les termes les plus forts ces démonstrations flagrantes de haine, de sectarisme et de violence venant de diverses parties». Beaucoup ont critiqué l’incapacité de Trump à dénoncer le suprématisme blanc et les groupes néo-nazis qui ont provoqué la violence.

Hillary Clinton a réagi en disant: «Mon cœur est aujourd’hui à Charlottesville, et auprès de tous ceux  qui se sentent en danger dans leur pays. Mais l’incitation à la haine est aussi réelle et condamnable que les suprématistes blancs dans nos rues.

Elle a poursuivi: « Il est temps que les dirigeants soient fermes dans leurs paroles et résolus dans leurs actes. Nous ne reculerons pas. Si ce n’est pas ce que nous sommes en tant qu’Américains, prouvons-le. »

Nous avons également signalé que le compte de Twitter @YesYoureRacist a publié un certain nombre de photos des émeutes. Les photos sont publiées  avec un appel pour les followers à identifier les personnes marchant du côté des néo-nazis.

Voici 28 réponses de personnes LGBTQ et des allié.e.s sur Twitter face à la violence des suprémacistes blancs :