Voici comment le ‘Trumpcare’ va affecter les séropositifs et les personnes LGBTQ aux Etats-Unis

This post is also available in: Anglais

Hier, les élus républicains du Congrès ont approuvé la Loi sur les soins de santé abordables (aussi appelé AHCA ou Trumpcare 2.0), réalisant partiellement la promesse de campagne du président Donald Trump d’abroger et de remplacer la loi de 2010 sur les soins abordables (Obamacare). Pour être clair, l’AHCA doit être votée au Sénat. Sans aucun doute, cependant, ses changements dans le système américain de soins de santé affecteront environ 1,1 million d’Américains vivant avec le VIH.

Voici comment:

1. Les amendements de l’AHCA augmenteront les coûts pour les personnes séropositives

L’amendement MacArthur de l’AHCA, nommé d’après le représentant du New Jersey Tom MacArthur, permet aux États de décider des avantages que les assureurs peuvent accorder.

Sous l’Obamacare, chaque assureur devait offrir des «prestations essentielles pour la santé» qui garantissaient une couverture pour les services de base tels que les médicaments sur ordonnance, la santé mentale et le traitement de la toxicomanie. En vertu de l’amendement MacArthur, les États pourraient laisser les assureurs abandonner ces services ou les facturer davantage.

L’amendement MacArthur permet également aux assureurs de facturer des prix différents en fonction du «statut de santé» d’une personne. Bien que l’amendement stipule explicitement que les assureurs ne peuvent «limiter l’accès à la couverture de santé des personnes ayant des conditions préexistantes», les personnes séropositives (en particulier les personnes âgées de 50 ans et plus) pourraient voir leurs cotisations augmenter.

L’amendement Upton-Long regroupe les personnes avec des problèmes de santé coûteux et pré-existants (comme le VIH) dans des catégories «à haut risque» et contribue à réduire leur coût accru des soins de santé avec des subventions de 1,6 milliard de dollars chaque année pour les cinq prochains années. Le problème est que ce montant ne couvrira que 76 000 des 130 millions d’Américains vivant actuellement avec des conditions préexistantes, laissant beaucoup sans moyen de payer l’augmentation des coûts.

Comme le disait l’American Medical Association dans son opposition à l’AHCA, personne ne sait si l’AHCA «sera suffisant pour assurer une assurance santé abordable ou pour empêcher la discrimination à l’égard de personnes ayant certaines conditions médicales coûteuses».

2. Les coupures de Medicaid vont nuire aux LGBTQ à faible revenu et aux personnes séropositives

L’Obamacare a permis de fournir une couverture d’assurance maladie à des milliers de personnes séropositives en élargissant Medicaid, «un programme d’assurance maladie fédérale financé conjointement pour les personnes à faible revenu et nécessiteuses».

L’extension de Medicare a augmenté le nombre de personnes séropositives assurées, passant de 36% à 42% en seulement deux ans, et a aidé à élargir Medicaid à 386 000 personnes LGBT à faible revenu non assurées dans les 26 états qui l’ont élargi.

Cette extension a également aidé les personnes LGBTQ à faible revenu à accéder à la PrEP, le médicament prophylactique pré-exposition qui aide à réduire la transmission du VIH jusqu’à 99%.

L’AHCA permet l’extension de Medicaid mais jusqu’à 2020 seulement. Cela signifie que Medicaid reviendra à ses critères pré-Obamacare: en plus d’être pauvres, les bénéficiaires devraient également avoir des enfants ou être handicapés pour se qualifier.

 

Le nouveau système de financement de Medicaid selon l’AHCA réduira également le financement fédéral de 10 milliards de dollars de Medicaid sur 10 ans, obligeant les États à réduire leur gamme de services Medicaid, y compris la PrEP et toute autre service en relation avec le VIH.

3. L’élimination du mandat individuel laissera des millions de personnes non assurées

Obamacare a exigé que tous les Américains âgés de plus de 18 ans prennent une assurance-maladie avec le raisonnement économique selon lequel des Américains plus jeunes et en meilleure santé pourraient aider à financer les coûts des soins de santé des citoyens plus âgés et plus malades. Mais l’AHCA se débarrasse du mandat individuel et le remplace par un système qui permet aux assureurs d’augmenter le coût pour celles et ceux qui passeraient plus de 63 jours sans assurance médicale.

La surtaxe pourrait décourager les personnes plus jeunes, les personnes en meilleure santé et les personnes non assurées et rendra cela plus difficile financièrement pour les personnes âgées malades. En fin de compte, cela entraînera des coûts plus élevés pour ceux qui ont le plus besoin d’assurance et des millions d’Américains non assurés à l’échelle nationale.

Selon une analyse de Fenway Health – une association LGBT sur la santé – l’AHCA entraînera la perte d’une assurance maladie pour 24 millions d’Américains d’ici 2026.

Reuters rapporte que «presque tous les grands groupes médicaux, y compris l’American Medical Association et l’American Hospital Association, et le groupe de défense des AARP pour les Américains âgés», s’oppose fermement au Trumpcare, tout comme les principales organisations américaines de lutte contre le VIH et le sida.

Traduction: Christophe Martet