Un documentaire sur Whitney Houston évoque son rejet de la célébrité et sa bisexualité

This post is also available in: Anglais

Le documentaire Whitney: Can I Be Me (Puis-je être moi) sera diffusé aux Etats-Unis le 25 août sur Showtime. Il montre l’ascension de la chanteuse, son combat contre la célébrité et sa chute tragique à l’âge de 48 ans.

Après avoir fait ses débuts au festival de Tribeca plus tôt cette année, le film réalisé par Nick Broomfield et Rudi Dolezal a fait parler de lui pour ce qu’il évoque au sujet de la sexualité de Whitney Houston. Dévoilant une analyse sensible de la relation de Whitney Houston avec son amie Robyn Crawford, le film souligne de façon convaincante (par l’intermédiaire de plusieurs témoignages) les signes qui montrent que le départ de Crawford de la vie de Houston a été un facteur déterminant dans la déchéance de la chanteuse.

« Je ne pense pas qu’elle était lesbienne, je pense qu’elle était bisexuelle », déclare dans le documentaire, Ellin Lavar,  l’ami et styliste de longue date de Whitney Houston.

Il ajoute: « Robyn était un élément sécurisant pour elle … Whitney y a trouvé la sécurité et le réconfort.

« Robyn et Whitney étaient comme des jumelles », confie Kevin Ammons, qui a travaillé à la sécurité de Houston. « Elles étaient inséparables. Elles avaient un lien et Bobby Brown n’a jamais pu éloigner Robyn. Il voulait être l’homme dans la relation. »

 

 

« Bobby Brown et Robyn Crawford étaient comme le feu et la glace. Ils se détestaient », explique David Roberts, l’ancien gardien du corps de Whitney, qui a vaguement inspiré le film The Bodyguard.

« Ils se battront pour l’affection de Whitney. Bobby et Robyn ont eu des disputes physiques et il n’a pas toujours eu le dessus. Mais Whitney arrivait toujours pour calmer le jeu», ajoute-t-il.

Après le départ Robyn, la «déchéance» de Houston a commencé, selon Lavar. « C’était la chute de Whitney. Robyn était la personne qui la maintenait debout « , se souvient Lavar.

En 2013, la mère de Whitney, Cissy Houston, a déclaré à Oprah Winfrey que cela «l’aurait vraiment » dérangé si sa fille était homo.

Cissy a également écrit dans Remembering Whitney, ses mémoires publiées en 2013,  sur la relation de sa fille avec Robyn Crawford. « Je ne voulais pas qu’elle soit près de ma fille », a-t-elle écrit. « Je ne sais rien sur une relation amoureuse. C’est ce que tout le monde a dit, mais ils ne le savaient pas non plus.  »

Dans le documentaire de Showtime, la famille continue de nier l’idée que Houston et Crawford ont eu une relation intime.

Quant à Whitney Houston elle-même, elle a toujours nié les rumeurs tout au long de sa vie, même dans une interview en 2000 pour le magazine Out. Elle avait déclaré:

 » Je ne suce pas de bite. Je ne me mets pas à genoux. Il doit y avoir quelque chose qui ne va pas. […] Je ne peux pas être juste une personne talentueuse et douée. Elle doit être homo. »

Houston poursuit:

« Je sais ce que je suis. Je suis une mère. Je suis une femme. Je suis hétérosexuelle. Point. Mais j’aime tout le monde. Si j’étais lesbienne, je serais fière de vous le dire, parce que je ne suis pas ce genre de fille qui dirait: «Non, ce n’est pas moi.» Ce qui m’a le plus blessé, c’est quand on a essayé de me coller quelque chose que je n’étais pas. Ma mère m’a toujours éduqué pour que je n’ai jamais, jamais honte de ce que je suis. Mais je ne suis pas une lesbienne, chérie. Je ne le suis pas [rires]. « 

Crawford n’a pas participé au documentaire Whitney: Can I Be Me. Elle est restée très discrète depuis le décès de Houston, en dehors d’une tribune dans Esquire écrite peu de temps après, en 2012.

Elle a choisi la vie qu’elle a vécue, et elle l’a choisie dès le début. Elle connaissait la vie mieux que quiconque. Sa mère était Cissy Houston, et elle était sur la route avec Dionne Warwick. Elle a appris en chantant à l’église, et sa mère lui a dit: « Tu sais, tu pourras toujours chanter gratuitement. Tu peux toujours chanter à l’église. Tu n’as pas à choisir la carrière professionnelle. » Mais elle a choisi parce qu’elle avait été choisie. Certaines personnes chantent juste parce que. Elle n’a jamais été comme ça. Elle savait que cela allait être un métier et c’est ainsi qu’elle l’a fait. Une fois qu’elle s’engageait dans quelque chose, elle allait jusqu’au bout. Peu de temps après que je l’ai rencontrée, elle m’a dit: « Restes avec moi, et je vais t’emmener dans le monde entier ». Elle savait toujours où elle allait.

Née le 9 août 1963, Whitney Houston aurait 54 ans.

 

Traduction: Christophe Martet